×
 Page d'accueil  Blog Faq
Blog / Economie-collaborative

Comment bien organiser un vide grenier ?

Rédacteur : nathalie Publication : 16/06/2017

Que faites-vous en général des objets et des effets dont vous ne vous servez plus et qui sont devenus encombrants chez vous dans votre grenier ou dans votre mezzanine ? À cette question, certains répondront qu'ils les jettent tout simplement et d'autres qu'ils les offrent aux associations caritatives afin qu'ils servent à ceux qui en ont besoin. Peu d'entre nous savent qu'il est possible de se faire quelques sous avec ces objets usagés dont on ne se sert plus : tel est le but d'un vide grenier. Saviez vous que la plupart des objets que vous jetez à la poubelle finissent au fond de l'océan ? Cela crée des montagnes de déchets, de la polution et détruit la planète. Grâce à de petites actions simples, vous pouvez changer le monde. Alors, n'hésitez plus : donnez vos objets ou lieu de les jeter, pensez à la location d'objets entre particuliers, organisez des vides dressing ou des vides greniers pour réutiliser tous ces objets et sauver la planète tous ensemble ! laughing

polution de la planète
 
Encore appelé braderie, foire aux puces, foire à tout, bric-à-brac, brocante ou ventes de garage selon la région où l'on se trouve, le concept a le vent en poupe (dans la suite de l'article, nous utiliserons invariablement l'une ou l'autre des expressions). En effet, des vide-greniers sont aujourd'hui organisés partout en France et en Belgique. Il y en a aussi sûrement organisé pas loin de chez vous.

Dans cet article, nous vous donnerons davantage d'informations sur les vide-greniers, leur organisation, ainsi que tous les avantages que vous pouvez en tirer. Il sera aussi question de l'agenda des vide-greniers dans votre région.

Origine du vide grenier

Les vide-greniers sont apparus dès 1909 à Amiens, mais ce n'est qu'en 1963 qu'ils connurent leurs premiers succès pour s'étendre ensuite à toute la France. De nos jours, la plus grande braderie de France, voire d'Europe, est celle de Lille. On trouve aussi des magnifiques vides greniers à Bruxelles. La braderie de Lille se tient tous les premiers week-ends du mois de septembre. Mais, l'une des plus anciennes connue à ce jour demeure celle de Normandie qui se tient régulièrement depuis 1965! Elle s'étend à presque toute la ville et se tient également le premier week-end du mois de septembre. À l'origine, ces braderies étaient essentiellement des foires agricoles. Peu à peu, elles se sont étendues à d'autres biens.


Comment s'inscrire à un four tout ?

Il est déjà important pour une première expérience de bien s'informer. Il vous sera en effet utile d'avoir un agenda des différentes braderies qui déroulent dans votre zone géographique et de répertorier celle-là plus proche de chez vous. Il peut être tout aussi intéressant de sélectionner votre lieu de braderie par affinité. Plusieurs sites se sont aujourd'hui spécialisés dans l'organisation de bric-à-brac à travers toute la France et la Belgique. Vous pouvez vous y inscrire tout en précisant vos besoins en termes d'espace sur la base du volume d'objets que vous avez à brader. Les sites les plus connus en matière de foire à puces en France sont vide-greniers.org et brocabrac.fr. Pour la Belgique, vous trouverez le calandrier des brocantes sur quefaire.be. Si vous souhaitez louer vos objets à vos voisins, et arrondir vos fins de mois, il y a bien sur pwiic.com, le site d'entraide entre voisins. 


Ce qui ne se vend pas lors d'un vide grenier

Vous avez la possibilité de mettre tout en vente lors d'une braderie… ou presque. En réalité, la loi encadre quelque peu cette activité. Vous ne pourrez donc y présenter que des objets usagés, l'esprit du concept n'étant pas de faire de la concurrence déloyale aux commerçants légalement enregistrés et soumis à des taxes.

Il est donc important d'avoir une idée précise de ce que vous désirez revendre bien avant le jour J. Faites le point et assurez-vous que rien n'est omis. Généralement, les particuliers comme vous mettent en vente les habits usagés, des meubles, des appareils électros ménagers de tout genre, des livres, du petit matériel domestique… Vous pourrez toujours vendre un objet à l'état neuf à condition de disposer d'un document délivré par le vendeur (facture, reçu…) pouvant vous permettre de le revendre à un prix juste. Il est par contre interdit de mettre en vente des denrées alimentaires (pour des questions d'hygiène) ou des animaux, même domestiques. Aussi, les ventes doivent rester occasionnelles, pour ne pas être considérées comme des ventes professionnelles et faire partie du cadre légal de l'économie collaborative. N'hésitez pas à en lire d'avantage sont les normes légales, via votre profil pwiic.com. Enfin, veillez à l'état des appareils que vous vendez. S'ils ne sont pas en bon état, vous pourriez tomber sous le coup de la loi. Les installations des lieux permettent généralement aux acheteurs de pouvoir tester leurs nouvelles acquisitions avant la transaction définitive.

vide grenier

Le jour J

Mettez-vous pleinement dans la peau d'un vendeur ce jour-là. C'est vous qui êtes au comptoir cette fois-ci, alors mettez tous les avantages de votre côté. Votre stand doit être le plus attractif possible. Soyez donc assez imaginatif et ingénieux. Le merchandising, vous connaissez ? Disposez vos articles de façon à captiver l'attention des clients comme dans les grandes surfaces. Disposez des articles complémentaires ou substitutifs côte à côte, les camisoles avec le pantalon ou la jupe qui va avec, le lecteur de disque avec les disques, un coffre-fort à côté d'une tirelire ou encore des toiles à côté de leurs pots de peinture et des pinceaux. N'hésitez pas à apporter quelques retouches à certains objets, les faire retaper si possible ou leur apporter une touche d'originalité, histoire de leur apporter une valeur ajoutée qui justifierait qu'ils valent quelques centimes, voire quelques euros de plus.

Il est enfin important de connaître les prix de chacun de vos articles. Pas besoin de les marquer, car tout se négocie lors d'une braderie. Exercez-vous donc à l'art de la négociation si vous y participez pour la première fois. Informez-vous auprès de vos amis plus expérimentés que vous ou auprès des organisateurs. Vous êtes là aussi pour vous faire de l'argent après tout !

Ne laissez rien au hasard

Avez-vous pensé à votre confort et à celui de vos visiteurs ? Vous en avez pour toute la journée. Alors, prévoyez tout au moins quelques chaises à votre stand. Pensez aussi à vous protéger éventuellement du soleil. Le mercure peut très vite grimper par ces journées de fin d'été. Et la cabine d'essayage, y avez-vous songé ? Pas forcément besoin d'une grosse logistique, mais il est important d'être ingénieux. En général, il est possible de s'entendre avec vos concurrents d'un jour pour partager certaines facilités. Un camping-car ferait bien l'affaire pour une cabine d'essayage par exemple. Pensez également à disposer d'une source d'énergie à portée de main. Elle s'avèrera indispensable, notamment pour tester vos articles électriques ou électroniques.

Derniers conseils utiles

Pour une première expérience, soyez le plus prévoyant possible. Songez aussi à garder de la petite monnaie sur vous pour les éventuels reliquats à donner aux clients. Il ne serait pas non plus superflu de garder sur vous quelques échantillons de votre carte de visite. C'est aussi l'occasion de garnir votre carnet d'adresses pour les occasions futures. Cela susciterait peut-être en vous des vocations, ne sait-on jamais. 
 
Vous connaissez d'autres astuces sympa pour organiser un vide grenier ? N'hésitez pas à commenter cet article ! surprised
 

Lancer un pwiic